Peinture française

Attributs des Arts / Attributs des Sciences

Jean Siméon Chardin
Paris, 1699 - Paris, 1779

1731, huile sur toile, 220 x 140 cm
Salon des peintures

Reconnu sur une foire comme un petit peintre de genre, Jean Siméon Chardin est admis à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1728. Il s’engage donc à mériter ce nouveau titre en réalisant ces deux grands tableaux décoratifs, destinés à être des dessus de porte. Il a choisi un sujet savant que l’on décrypte grâce à de nombreux détails. Pour évoquer les Sciences, il figure une mappemonde, une longue-vue, un microscope, une équerre, des cartes géographiques et quelques livres. Les Arts sont représentés par un buste en marbre, un bas-relief, un maillet, une palette et des pinceaux ainsi que des rouleaux de papier. Mais il ne s’en tient pas à ces symboles. Il les accompagne d’objets propres à créer une atmosphère de richesse et d’exotisme, une évocation de voyages lointains. À ce moment-là, il devient officiellement le grand peintre de la matière et de la nature-morte qu’il restera. Ces deux toiles se développent en frise sur toute la largeur dans un espace composé de deux registres parallèles, séparés par la balustrade en pierre. Des faisceaux d’oblique – les pinceaux, les rouleaux de cartes et la longue vue – créent une dynamique dans cette composition bien rythmée. Ces deux peintures avaient été commandées pour une bibliothèque parisienne où elles étaient accrochées assez haut. Elles avaient donc été composées pour être vues de dessous.

Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail. Retour à la liste des oeuvres

Vous aimerez aussi

fetes_galantes
portrait_de_mathilde_de_canisy
toilette_de_venus
portrait_d_homme
portrait_graveur_georges_wille
tete_de_vieillard
les_debuts_du_modele
galerie_en_ruine
portrait_comtesse_skavronskaia
portrait_comte_antoine_francais_de_nantes