Du 11 septembre 2009 au 11 janvier 2010

Bruegel, Memling, Van Eyck... La collection Brukenthal

Le Musée Jacquemart-André a accueilli, du 11 septembre 2009 au 11 janvier 2010, les chefs-d’œuvre de la collection Brukenthal, l’une des plus prestigieuses d’Europe centrale qui rassemble des œuvres flamandes des plus grands maîtres du XVème siècle au XVIIème siècle : Van Eyck, Jordaens, Bruegel, Memling ou Teniers.
Pour la première fois de son histoire, le Muzeul National Brukenthal a prêté un ensemble incomparable d’une cinquantaine d’œuvres. Cette exposition constituait donc une véritable découverte et une occasion unique de découvrir, au Musée Jacquemart-André, les chefs-d’œuvre de cette collection.


  • visuel_exposition_collection_brukenthal
  • visuel_exposition_collection_brukenthal
  • visuel_exposition_collection_brukenthal
  • visuel_exposition_collection_brukenthal

Une exposition événement                                       

Sous le commissariat conjoint de Jan de Maere, spécialiste de la peinture flamande des XVIème et XVIIème siècles et de Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du Musée Jacquemart-André, la première partie de l’exposition était consacrée aux maîtres de l’école flamande dont les œuvres constituent la part la plus riche et la plus prestigieuse de la collection Brukenthal. L’art flamand était très recherché en Europe, et tout particulièrement à Vienne, par les collectionneurs d’art au milieu du XVIIIème siècle. Samuel von Brukenthal a ainsi pu réunir un éventail remarquable de la peinture flamande du XVème au XVIIème siècle. L’exposition associait également à cette collection flamande les principaux chefs-d’œuvre appartenant aux autres écoles représentées dans la collection. On y remarquera en particulier des œuvres du Titien, de Lorenzo Lotto ou de Johann Georg Hinz.
                                                      
Parmi ces ensembles prestigieux, le visiteur était invité à suivre un parcours à la fois chronologique et thématique. Chaque salle était consacrée à un genre pictural spécifique : les portraits fascinants des primitifs flamands Hans Memling et Jan Van Eyck, les paysages saisissants de Pieter Bruegel L’Ancien et Pieter Bruegel Le Jeune, le raffinement et la richesse symbolique des natures mortes de Jan Davidsz de Heem, le puissant réalisme des scènes de genre de David Teniers, l’élégance des scènes mythologiques et la poésie mystérieuse des clairs-obscurs dans la peinture religieuse de Jacob Jordaens.    

 

La collection exceptionnelle de Samuel von Brukenthal                 

Samuel von Brukenthal

Le baron fut, pendant de nombreuses années, un proche conseiller de l’Impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. Après une longue carrière dans le domaine politique il devint, en 1777, gouverneur de sa terre natale : la Transylvanie. Très vite connu comme un collectionneur insatiable, il acquit en quelques années plus de 16 000 livres précieux, un grand nombre d’objets d’art, près de 800 gravures et 1 200 tableaux. La collection, constituée avec l’aide de marchands et de spécialistes de l’art, bénéficia également de quelques très belles œuvres offertes par l’Impératrice elle-même. Elle fut très vite considérée comme l’une des «plus belles et des plus riches collections de Vienne ». Elle est aujourd’hui connue comme l’une des plus prestigieuses d’Europe centrale.                  

Le Muzeul National Brukenthal

Ouvert au public en 1817, le Muzeul National Brukenthal était à l’origine la résidence officielle du baron Samuel von Brukenthal (1721-1803). Erigée entre 1778 et 1788, à Sibiu en Roumanie, la demeure, alors composée d’une galerie d’art et d’une bibliothèque, conservait l’ensemble de sa collection. Le baron transforma de son vivant le palais en véritable musée, qui fut l’un des tout premiers musées de Roumanie.