Prochainement

Giovanni Bellini

Influences croisées

Au printemps 2023, le Musée Jacquemart-André met à l’honneur l’œuvre du grand maître de la peinture Giovanni Bellini (v. 1430-1516), père de l’école vénitienne à laquelle appartiendront ses élèves Giorgione et Titien. Giovanni Bellini a ouvert la voie à un art de la couleur et du ton qui sera la marque du XVIe siècle vénitien.

À travers une cinquantaine d’œuvres issues de collections publiques et privées européennes, cette exposition retrace le parcours de Giovanni Bellini et montre comment son langage artistique n’aeu de cesse de se renouveler tout au long de sa carrière, tout en conservant une part indéniable d’originalité. Réparties selon un ordre thématico-chronologique, les œuvres du maître constitueront le fil rouge de l’exposition, mises en regard avec des « modèles » qui les ont inspirées.

Issu d’une famille d’artistes, Giovanni Bellini fréquente avec son frère Gentile l’atelier de leur père, Jacopo Bellini, peintre de formation gothique bientôt rompu aux nouveautés renaissantes venues de Florence. Le jeune artiste s’imprègne à la fois de l’art de son père et de son frère, mais aussi de son beau-frère Andrea Mantegna, que sa soeur Nicolosia vient d’épouser. Le classicisme, les formes sculpturales et la maîtrise de la perspective de Mantegna exercent une profonde influence sur l’artiste. Sa peinture devient plus monumentale, notamment grâce à l’étude des œuvres de Donatello, visibles à Padoue.

Le style de Bellini change de cap avec l’arrivée à Venise d’Antonello de Messine qui y introduit le goût flamand du détail et les constructions spatiales des artistes d’Italie centrale. Giovanni trouve une nouvelle intensité dramatique en perfectionnant la technique de la peinture à l’huile. Il puise dans l’art byzantin et du nord de l’Europe des éléments qui marqueront son style. En quête de renouveau, il développe des thématiques représentées par des peintres plus jeunes, comme par exemple celle des paysages topographiques inspirés de Cima da Conegliano. Enfin, l’ultime période de Bellini est marquée par une touche plus vibrante mais d’une grande modernité. De manière singulière, ce sont les innovations de ses meilleurs élèves – et notamment Giorgione et Titien – qui poussent le vieux Bellini à réinventer son style.

Cette exposition, en présentant Bellini et son contexte artistique, permettra de comprendre en quoi son langage pictural est fait de correspondances et de jeux d’influences, qu’il synthétise magistralement.L’exposition bénéficiera de prêts importants, venus notamment de la Gemälde galerie de Berlin, du Petit Palais de Paris, du Museo Thyssen-Bornemisza de Madrid, de la Galleria Borghese de Rome, du Museo Correr, des Gallerie dell’Accademia et de la Scuola Grande di San Rocco de Venise, du Musée Bagatti Valsecchi de Milan entre autres, ainsi que de nombreux prêts de collections privées.

L'équipe

Les commissaires

Neville Rowley est conservateur des peintures et des sculptures italiennes des XIVe et XVe siècles à la Gemäldegalerie et au Bode-Museum de Berlin. Docteur en histoire de l’art de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), il a travaillé et enseigné au Metropolitan Museum of Art (New York), à la Villa Médicis (Rome), à l’Ecole du Louvre (Paris), à l’Unicamp (Campinas) et à l’Essec (Cergy). Il a essentiellement publié sur l’art du Quattrocento et a été commissaire de plusieurs expositions, dont « Mantegna & Bellini » (Londres et Berlin, 2018-19) et « Donatello. Inventeur de la Renaissance » (Berlin, 2022-23).

Pierre Curie est Conservateur général du patrimoine. Spécialiste de peinture italienneet espagnole du XVIIe siècle, il a également travaillé sur celle du XIXe siècle français au Musée du Petit Palais où il a commencé sa carrière de conservateur. Par la suite chargé du domaine de la peinture à l’Inventaire général, il a corédigé et conduit le Vocabulaire typologique et technique de la peinture et du dessin (paru en 2009). Nommé responsable de la filière peinture du département restauration du Centre de recherche et de restauration des Musées de France en 2007, il a coordonné et suivi quelques grandesrestaurations de tableaux des musées nationaux (Léonard de Vinci, Titien, Rembrandt,Poussin…). Pierre Curie est conservateur du musée Jacquemart-André depuis janvier2016 et depuis co-commissaire de ses expositions.

Le scénographe

Hubert le Gall est designer français, créateur et sculpteur d’art contemporain. Il réalise des scénographies originales pour de nombreuses expositions, et notamment aumusée Jacquemart-André avec « Rembrandt intime » (2016), « De Zurbarán à Rothko, la collection Alicia Koplowitz » (2017), « Le jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard » (2017), « Mary Cassatt, une impressionniste américaine à Paris » (2018), « Caravage. Amis et Ennemis » (2018), « Hammershøi, le maître de la peinture danoise » (2019), « La Collection Alana » (2019), « Turner, peintures et aquarelles de la Tate » (2020), « Signac, les harmonies colorées » (2021), « Botticelli, artiste & designer » (2021), « Gallen-Kallela, mythes et nature » (2022), « Füssli, entre rêve et fantastique » (2022).

Espace Presse

Giovanni Bellini, influences croisées

Accéder à l'espace presse
Réserver un billet

Exposition

Du 3 mars au 17 juillet 2023

 

Tous les jours de 10h à 18h. Nocturnes les lundis jusqu’à 20h30.
Dernière admission 30 minutes avant la fermeture.

Tarifs

Plein tarif

17€
Tarif sénior (plus de 65 ans)16€
Tarif réduit (étudiants, porteurs du Pass Education, demandeurs d’emploi)13€
Tarif jeune (7-25 ans)10€
Tarif famille (pour 2 adultes et 2 enfants
de 7 à 17 ans)
46€

L'application de visite

Téléchargez l'application officielle du musée et profitez de deux parcours : 

  • Le parcours « Exposition temporaire » : découvrez les œuvres majeures de l’exposition grâce à une vingtaine de commentaires audio. Parcours payant 2,99 €
  • Le parcours « Collection permanente » : profitez d'1h de visite commentée qui vous entraîne à la découverte du lieu et des plus belles œuvres du Musée. Parcours gratuit. 

Prochainement disponible 

Galerie photo