Au printemps 2018, Culturespaces et le Musée Jacquemart-André organisent une grande rétrospective consacrée à Mary Cassatt (1844 – 1926). Considérée de son vivant comme la plus grande artiste américaine, Cassatt a vécu près de soixante ans en France. C’est la seule peintre américaine à avoir exposé avec le groupe des impressionnistes à Paris.

Figure féminine de l'impressionnisme

L’exposition met à l’honneur l’unique figure féminine américaine du mouvement impressionniste, qui, repérée par Degas au Salon de 1874, exposera par la suite régulièrement aux côtés du groupe. Cette monographie permettra aux visiteurs de redécouvrir Mary Cassatt à travers une cinquantaine d’oeuvres majeures, huiles, pastels, dessins et gravures, qui, accompagnés de divers supports documentaires, raconteront toute la modernité de son histoire, celle d’une Américaine à Paris.

Une approche franco-américaine de la peinture

Issue d’une riche famille de banquiers américains d’origine française, Mary Cassatt a séjourné quelques années en France durant son enfance, puis poursuivi ses études à l’Académie des Beaux-Arts à Pennsylvanie, avant de s’intaller définitivement à Paris. Ainsi, elle n’a cessé de naviguer entre deux continents. Cette dualité culturelle se répercute sur le style singulier de l’artiste qui a su se frayer un chemin dans le monde masculin de l’art français et réconcilier ces deux univers.

L’originalité du regard

Tout comme Berthe Morisot, Mary Cassatt excelle dans l’art du portrait, qu’elle approche de manière expérimentale. Influencée par le mouvement impressionniste et ses peintres aimant à dépeindre la vie quotidienne, Mary Cassatt a pour sujet de prédilection les membres de sa famille qu’elle représente dans leur environnement intime. Son regard unique et son interprétation moderniste du sujet traditionnel de la mère à l’enfant lui vaudront, par ailleurs, une reconnaissance internationale. À travers cette thématique, le public reconnaîtra de nombreuses facettes familières de l’impressionnisme et du postimpressionnisme français et découvrira de nouveaux éléments qui relèvent de l’identité farouchement américaine de Mary Cassatt.

Une sélection prestigieuse

L’exposition réunit une sélection de prêts exceptionnels provenant des plus grands musées américains, comme la National Gallery of Art de Washington, le Metropolitan Museum of Art de New York, le Museum of Fine Arts de Boston, le Philadelphia Museum of Art, ou la Terra Foundation à Chicago, mais aussi d’institutions prestigieuses en France – Musée d’Orsay, Petit Palais, INHA, BnF… – et en Europe – Musée des beaux-arts de Bilbao, Fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne, Fondation Bührle à Zurich… De nombreuses oeuvres proviennent également de collections privées. Rarement exposés, ces chefs-d’oeuvre sont réunis ici pour la première fois.

Les mécènes de l'exposition

   

Partager

L'équipe de conception

Le commissariat

Dr. Nancy Mowll Mathews, conservateur en chef et maître de conférences émérite Eugénie Prendergast au Williams College de Williamstown, Massachusetts (États-Unis). Spécialiste de Mary Cassatt reconnue dans le monde entier, elle multiplie depuis des décennies les recherches, publications et expositions sur l’artiste.

Pierre Curie, conservateur du Musée Jacquemart-André. Spécialiste de peinture italienne et espagnole du XVIIe siècle, il a également travaillé sur celle du XIXe siècle français au Musée du Petit Palais où il a commencé sa carrière de conservateur. Il est nommé responsable de la filière peinture du département restauration du Centre de recherche et de restauration des Musées de France en 2007. Actuellement directeur de la Revue de l’Art, Pierre Curie est conservateur du Musée Jacquemart-André depuis janvier 2016.

La programmation

Nommée directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces en 2017, Beatrice Avanzi est notamment en charge du Musée Jacquemart-André, du Musée Maillol et de l’Hôtel de Caumont-Centre d’Art. En tant que conservatrice du département des peintures du musée d’Orsay depuis 2012, elle avait assuré le commissariat d’expositions majeures telles que Le Douanier Rousseau - L’innocence archaïque ou Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky.

A ses côtés, Agnès Wolff, responsable de la production culturelle, Eléonore Lacaille, responsable des expositions pour le Musée Jacquemart-André, et Amélie Carrière, régisseur des expositions chez Culturespaces.

La scénographie

Hubert Le Gall est un designer français, créateur et sculpteur d’art contemporain. Depuis 2000, il réalise des scénographies originales pour de nombreuses expositions, et notamment au Musée Jacquemart-André.

HORAIRES  

Le Musée est ouvert tous les jours de 10h à 18h. Nocturne le lundi jusqu’à 20h30.
Le Café Jacquemart-André est ouvert du lundi au vendredi de 11h45 à 17h30 et à partir de 11h le week-end. Brunch le dimanche de 11h à 14h30. Ouverture en nocturne tous les lundis jusqu'à 19h (dernière admission 18h30). 
La librairie-boutique culturelle est ouverte aux horaires du Musée, y compris le dimanche.

 


TARIFS  

Plein tarif : 13,5 €
Tarif réduit : 10,5 € (étudiants, 7-17 ans et demandeurs d'emploi - sur présentation d’un justificatif en cours de validité de l’année en cours).
Tarif famille : 42 € (pour 2 adultes et 2 enfants de 7 à 17 ans)
Gratuit pour les moins de 7 ans, les journalistes, les visiteurs handicapés, les guides-conférenciers, les détenteurs de la carte ICOM, ICOMOS, SNELAC, les membres et le personnel de l’Institut de France (sur présentation d’un justificatif en cours de validité de l’année en cours).

Aides à la visite

Audioguide exposition : 3 € 
Application smartphones et tablette : 2,99 € 

Carte Privilège

Carte solo : 35 € / Carte duo : 65 € / Carte jeune : 25 €. +d'infos

Visites guidées de l'exposition

La société Des Mots et des Arts vous propose des visites guidées. 
Plein tarif : 30 € / Tarif réduit : 27 € / Personnes bénéficiant d’une gratuité : 16,5 €

 


ACCÈS  

Métro : lignes 9 et 13 (Saint-Augustin, Miromesnil ou Saint-Philippe du Roule)
RER : RER A (Charles de Gaulle-Étoile)
Bus : lignes 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93
Parc de stationnement : Haussmann-Berri, au pied du musée, ouvert 24h/24
Station Vélib’ : rue de Berri

Partager

Galerie photo

Diaporama