Notre priorité : votre santé

L’accès au musée, au café et à la librairie-boutique nécessite la présentation d’un pass vaccinal pouvant prendre différentes formes (format numérique ou papier) :

- certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles) OU
- jusqu’au 15 février, un test négatif de moins de 24h pour les personnes ayant reçues leur première dose et étant dans l’attente de leur seconde dose OU
- certificat de rétablissement de la COVID-19 de plus de 11 jours et moins de six mois OU
- certificat de contre-indication à la vaccination.

Le port du masque reste obligatoire. Plus d'info sur gouvernement.fr 

Merci pour votre compréhension, 
L'équipe du Musée Jacquemart-André

PROCHAINEMENT
Füssli, entre rêve et fantastique
Du 16 septembre 2022 au 23 janvier 2023

Découvrez à l’automne 2022 l’œuvre du peintre britannique d’origine suisse, Johann Heinrich Füssli (1741-1825). À travers une soixantaine d’œuvres issues de collections publiques et privées, parcourez les thèmes les plus emblématiques de l’œuvre de Füssli, artiste de l’imaginaire et du sublime. Des sujets shakespeariens aux représentations du rêve, du cauchemar et des apparitions, en passant par les illustrations mythologiques et bibliques, Füssli développe une nouvelle esthétique qui oscille entre rêve et fantastique.

Fils d’un père peintre et historien de l’art, Johann Heinrich Füssli fut un temps pasteur et commença une carrière artistique assez tardivement, lors d’un premier voyage à Londres, sous l’influence de Sir Joshua Reynolds, président de la Royal Academy. Après un long séjour en Italie, au cours duquel il est fasciné notamment par la puissance des compositions de Michel-Ange, il revient s’installer à Londres à la fin des années 1770. Artiste atypique et intellectuel, Füssli puise son inspiration dans les sources littéraires qu’il passe au filtre de son imagination. Il développe dans sa peinture un langage onirique et dramatique, où se côtoient sans cesse le merveilleux et le fantastique, le sublime et le grotesque.

Venez explorer l’ensemble de l’œuvre de Füssli à laquelle aucune exposition monographique n’avait été consacrée à Paris depuis 1975 : de la représentation du théâtre shakespearien, en particulier de Macbeth, aux récits mythologiques et bibliques et à la figure féminine dans son œuvre graphique et pour finir les thèmes du cauchemar, véritable création füsslienne, puis du rêve et des apparitions.

Füssli développe une veine fantastique relativement marginale pour l’époque car elle contourne les règles académiques. C’est en 1782 qu’il présente sa première version du Cauchemar, œuvre emblématique de son imaginaire qui assoit véritablement sa carrière de peintre. Élu membre associéde la Royal Academy en 1788, puis académicien en 1790, Füssli, tout en travaillant de manière sérielle, incarne une recherche du sublime qui s’impose à l’Angleterre de son époque.

Découvrez l’œuvre saisissante de cet artiste rare dans les collections françaises, peintre très original qui développe une œuvre paradoxale, alimentée par une imagination où terreur et horreur se marient, à l’origine esthétique du romantisme noir.

Commissariat

Christopher Baker est Directeur des départements d’art européen et écossais et des portraits aux National Galleries d’Écosse. Il est également responsable de la collection et de la programmation de la National Gallery et de la National Portrait Gallery d’Édimbourg. Il avait auparavant travaillé à Christ Church à Oxford et à la National Gallery de Londres. M. Baker a organisé de nombreuses expositions au Royaume-Uni et à l’international sur l’art britannique d’avant 1900, sur les dessins et les aquarelles, ou encore sur les peintures de Maîtres anciens. Il a notamment publié : J. M.W. Turner: The Vaughan Bequest (2019), Landseer: The Monarch of the Glen (2017), Jean-Étienne Liotard (2015, co-auteur), John Ruskin: Artist and Observer (2014, co-auteur), Catalogue of English Drawings and Watercolours 1600-1900, National Gallery of Scotland (2011), Collecting Prints and Drawings in Europe, c.1500-1800 (2003, direction d’ouvrage), The National Gallery [London] Complete Illustrated Catalogue (1995, ouvrage collectif).

Andreas Beyer est depuis 2003 titulaire de la chaire d’Histoire de l’art des débuts de la période moderne à l’Université de Bâle. Il a auparavant été professeur d’Histoire de l’art à l’Université d’Iéna et d’Aix-la-Chapelle et fut Directeur du Centre allemand d’histoire de l’art à Paris de 2009 à 2014. Depuis 2013, il participe notamment au groupe de recherche international « Bilderfahrzeuge » (Véhicules d’images), qui s’intéresse à l’héritage d’Aby Warburg et au futur du domaine de l’iconologie. Ses domaines de recherche principaux sont l’art et l’architecture de l’époque moderne, l’iconologie politique et l’histoire des humanités. Il a été commissaire de l’exposition « For your eyes only. A Private Collection between Mannerism and Surrealism » (Kunstmuseum Basel / Collection Peggy Guggenheim Venise 2014). Il a notamment publié : Portraits. A History (2003), Goethe et l’art (co-éditeur 2011), Die Kunst – Zur Sprache gebracht (2017), Künstler, Leib und Eigensinn (2022).

Pierre Curie est Conservateur général du patrimoine. Spécialiste de peinture italienne et espagnole du XVIIe siècle, il a également travaillé sur celle du XIXe siècle français au Musée du Petit Palais où il a commencé sa carrière de conservateur. Par la suite chargé du domaine de la peinture à l’Inventaire général, il a corédigé et conduit le Vocabulaire typologique et technique de la peinture et du dessin (paru en 2009). Nommé responsable de la filière peinture du département restauration du Centre de recherche et de restauration des Musées de France en 2007, il a coordonné et suivi quelques grandes restaurations de tableaux des musées nationaux (Léonard de Vinci, Titien, Rembrandt, Poussin…). Pierre Curie est conservateur du musée Jacquemart-André depuis janvier 2016 et depuis co-commissaire de ses expositions.

Scénographie : Hubert le Gall est designer français, créateur et sculpteur d’art contemporain. Il réalise des scénographies originales pour de nombreuses expositions, et notamment au musée Jacquemart- André avec « Rembrandt intime » (2016), « De Zurbarán à Rothko, la collection Alicia Koplowitz» (2017), « Le jardin secret des Hansen, la collection Ordrupgaard » (2017), « Mary Cassatt, une impressionniste américaine à Paris » (2018), « Caravage. Amis et Ennemis » (2018), « Hammershøi, le maître de la peinture danoise » (2019), « La Collection Alana » (2019), « Turner, peintures et aquarelles de la Tate » (2020), « Signac, les harmonies colorées » (2021), « Botticelli, artiste et designer » (2021) et « Gallen-Kallela. Mythes et nature » (2022).

Les aides à la visite

L'application de visite du musée et de l'exposition

Téléchargez l'application officielle du Musée Jacquemart-André et profitez de deux parcours : "Exposition temporaire" et "Collection permanente". 

Le parcours "Exposition temporaire" vous permet de découvrir les œuvres majeures de l’exposition grâce à une vingtaine de commentaires audio. Parcours payant 2,99 €

Le parcours "Collection permanente" contient 1h de visite commentée qui, grâce à 18 points d’intérêt et une vingtaine de notices d’œuvres vous entraînent à la découverte du lieu et des plus belles œuvres du Musée. Parcours gratuit. 

Disponible sur App Store

Disponible sur Google Play

Les partenaires